Amour et bienveillance à distance

En cette période de confinement, nous ne pouvons même plus accompagner nos mourants, ou dans un cas moins radical, nos proches malades qui reçoivent des soins. Plus que jamais, nous pouvons utiliser notre esprit – à condition d’avoir créé auparavant un état de paix profonde en soi – pour envoyer à distance de l’amour et de la bienveillance.

Beaucoup ne croient toujours pas à l’existence de la télépathie alors que la physique quantique ne cesse de répéter que tout est relié, que la conscience de l’observateur est intrinsèquement liée au résultat de son expérience. Elle a aussi démontré que la distance ne joue pas entre deux particules éloignées liées entre-elles de façon « non locale ». Pendant que ce dogme bride nos esprits formatés, des expériences comme celles menées par Building8 (structure ayant maintenant le nom de CTRL-Labs) sont conduites pour communiquer directement par l’esprit via un ordinateur – et cela, sans aucune puce implantée dans le cerveau. Comment cela fonctionne ? Uniquement par la reconnaissance des ondes ou signaux cérébraux et des capteurs (casque d’électrodes, brassard, bracelet). Cette gigantesque avancée outrepasse les différences linguistiques des pays car, comme le déclare Regina Dugan :

« L’activité cérébrale manipule bien d’autres informations que la seule orthographe des mots. Comprendre l’idée qu’ils recouvrent, leur sémantique, pourrait permettre un jour de partager ses pensées indépendamment du langage parlé ».

Cela laisse songeur quand beaucoup déclarent encore que la télépathie relève d’une pseudo-science alors que chacun en fait l’expérience empiriquement dans la vie quotidienne. Le physicien Michio Kaku ne relègue pas la télépathie dans une pseudo-science, il traite sérieusement du sujet dans son livre La destinée du cerveau humain (ch. 3).

Refermons cette parenthèse technologique pour rappeler que l’être humain n’est pas qu’un corps physique, une machine neuronale avec ses réflexes, ses automatismes, ses conditionnements, c’est aussi un être spirituel doté d’une conscience et d’une âme : ce véhicule énergétique qui peut vivre indépendamment du corps physique comme en témoignent les Expériences de Mort Imminente (EMI) et les Projections Astrales. Or, si la physique quantique démontre qu’à l’échelle de l’infiniment petit dans le monde physique, tout est relié, raison de plus dans la dimension pure de l’Esprit. Les distances spatiales qui nous éloignent les uns des autres sont tout autant illusoires que la matière solide, tangible que nous touchons constituée essentiellement… de vide ! La plupart des authentiques spiritualités enseignent que ce que nous prenons pour la Réalité matérielle n’est qu’une illusion (entrenue par nos sens et nos croyances).

Par conséquent, en ces temps de distantiations sociales, il nous faut mettre l’illusion matérielle de côté afin de revenir à ce qui nous relie tous, spirituellement. Nous pouvons envoyer à distance, à nos proches, Amour et Bienveillance à condition de maîtriser au préalable le chaos de nos émotions et de nos pensées qui sont analogues à un brouillage qui fait écran pour bien capter une émission radio. Avant de méditer pour quelqu’un, il faut donc déjà méditer en soi-même : établir la paix de l’esprit. Pour cela, la respiration lente, détendue, avec la conscience très attentive au souffle qui entre et sort, nous aide à établir le vide mental. Il faut nettoyer le brouillage des pensées et des émotions, enlever les rides à la surface de l’eau afin d’obtenir une surface aussi limpide qu’un miroir sur un lac. Quand cette paix intérieure est établie, en laissant passer toutes nos pensées, sans lutter, sans les retenir, comme des nuages qui circulent et disparaissent, alors nous sommes prêts pour passer à la phase suivante.

La phase suivante consiste à se connecter, créer un lien avec la personne ciblée : des souvenirs, des images, des données sensorielles (timbre, débit de la voix, parfum, etc.), tout doit converger vers une TOTALE CONCENTRATION sur la personne ciblée. Quand nous parvenons à bien nous IMPRÉGNER de la personne ciblée, alors nous pouvons envoyer Amour et Bienveillance, soit en ressentant ces nobles sentiments, soit en diffusant dans notre esprit des pensées, des paroles d’amour et de bienveillance. Les mots convoient des idées et si nous avons du mal à ressentir, à visualiser, ils peuvent être aussi efficaces à condition de rester très focalisé sur ce que nous faisons. Il est indispensable de protéger ce moment de méditation à distance (couper les téléphones, toutes les sources de parasitage et distraction possibles). On peut voir cela comme un sanctuaire intérieur. On peut s’aider d’ustensiles (encens, bols tibétains, diffuseurs d’huiles essentielles, musique apaisante, etc.) pour créer un petit rituel, cela peut aider, mais n’est pas indispensable puisque l’Esprit est largement au-dessus de cela.

Dans toute discipline, c’est la pratique qui permet de progresser. Il ne faut donc pas être trop dur avec soi-même sur les premières tentatives. En répétant ces exercices qui sont très simples, nous pouvons améliorer nos résultats : la paix préalable amène une sérénité intérieure, le vide mental peut enfin être prolongé, la visualisation devenir plus tangible à l’esprit ou les idées beaucoup plus fortes en puissance énergétique. La pratique, toujours la pratique, comme clé de la réussite. En devenant altruiste, même si cela reste au niveau des pensées (confinement oblige), nous découvrons une certaine joie qui est saine, pure, très différente du plaisir lié aux achats de la consommation. Ne croyons pas que cela soit si difficile à réaliser : nous sommes des êtres spirituels. L’Esprit est notre nature véritable. Le corps physique n’est qu’une enveloppe de passage, temporaire. Si nous parvenons autant à faire ce que nous voulons dans le monde physique alors que la matière est rebelle à l’Esprit, nous n’avons plus aucune limite dans la dimension spirituelle où tout n’est qu’énergie et forces psychiques.

En définitive, rappelons-nous que les vraies barrières sont mentales. Nos croyances rendent beaucoup de choses impossibles par préjugés. Plus nous dépassons ces barrières mentales, plus nous redécouvrons les possibilités de notre vraie nature spirituelle : l’inspiration, la créativité, l’imagination, la joie, l’empathie peuvent renaître en un rien de temps. Il suffit d’essayer en y mettant notre cœur, notre ardeur.