Bienvenue à Gattaca : nous y sommes presque

Image extraite du film « Bienvenue à Gattaca » d’Andrew Niccol (1997).

Retour sur le contexte actuel très particulier qui dépeint une certaine mentalité ambiante : on s’achemine assez rapidement vers une dictature de masse, en commençant par l’Europe, la France donnant l’exemple, chaque pion ayant été mis en place progressivement en commençant par le contrôle des médias dominants. Pour preuve de cette dictature : la police qui peut débarquer dans n’importe quelle entreprise ou dans n’importe quel lieu de culture comme au Musée Rolin dans la ville d’Autun pour vérifier « le pass de la honte » puisqu’il va amener de la discrimination et autoriser toutes les dérives.

La France telle que rêvée par notre gouvernement et déjà une réalité…

Ceux qui ont vu le film « Bienvenue à Gattaca » auront une idée assez nette de ce qui se met en place : une société à deux vitesses avec les exclus de la société et ceux, soumis, au péril de leur vie et de leur santé sur le long terme (puisqu’ils devront multiplier les doses au fil du temps), qui rentrent dans le rang, sous pression et sous la peur, avec le pass sanitaire en étant flashés un peu partout.

Image extraite du film « Bienvenue à Gattaca » réalisé par Andrew Niccol (1997).

Cette dictature montre son vrai visage par l’inversion des valeurs : on tente de faire passer ceux qui osent encore défendre les valeurs de la République (Liberté, Égalité, Fraternité) pour des criminels (cela a été dit ce soir sur une chaîne mainstream) ou des « capricieux » (G. Attal), on autorise de moins en moins la contestation du diktat du pouvoir, des lobbies, de la sphère politico-médiatique. Tous les mensonges assénés par les médias « co.labos » et par les corrompus du fait de leurs intérêts financiers avec les laboratoires deviennent des vérités incontestables. Tout autre avis ou toutes autres données scientifiques que celles dominantes sont taxées de « fake news » (ou fausses nouvelles). À titre d’exemple, le temps consacré sur les chaînes « co.labos » mainstreams au sujet des importants rassemblements place du Trocadéro du 24 juillet 2021 et aussi le samedi 31 Juillet et du samedi 14 Août : moins de 30 secondes. Images télévisées des rassemblements dans les autres villes de France : zéro.

Pour avoir une information non bridée et non censurée, il faut aller, pour le choix de ses invités et leur libre expression sur des chaînes alternatives comme TV Liberté ou sur la branche française d’une TV russe comme RT France, la seule, lors de la marche très suivie dans les villes de France le samedi 14 Août, à avoir couvert l’événement, réalisé des micros-trottoirs et avoir donné la parole à l’organisateur Florian Philippot. La seule ! Par ces omissions systématiques, ces censures, ces banalisations, la promotion de la pensée unique taxant tout autre discours de « fake news », les chaînes mainstreams de la TNT montrent clairement leur allégeance au pouvoir des lobbies et au pouvoir de la tyrannie en marche.

Nous ne sommes plus en démocratie, ni non plus dans une démarche réellement scientifique (étrangère à la pensée unique), mais plus dans la « foi aveugle et inquisitoriale » des « khmers blancs ».

Beaucoup ont été tentés de comparer avec le passé et les sombres moments de notre histoire, mais cette dictature est inédite et plus complexe, plus sournoise aussi que celles du passé. Les comparaisons sont donc dépassées, d’autant plus qu’elle déborde les frontières nationales. Beaucoup aimeraient réduire la volonté de cette dictature à la seule initiative de notre Machiavel En Marche alors que les mêmes lois ont déjà été appliquées en Italie contre le personnel soignant et avec la mise en circulation du « green pass », et au Danemark avec le « coronapass ». On en déduit que les ordres sont venus de plus haut et qu’un plan, qu’un ordre mondial pointe le bout de son nez… surtout quand on étudie les effets secondaires de ces vaccins ARN obligatoires.

Ceux qui doutent encore peuvent vérifier les révélations du chef de l’État du Mexique, Andrés Manuel Lopez Abrador qui a déclaré lors de la conférence de presse du 30 juillet 2021 au siège de la Présidence du Mexique que les laboratoires faisaient pression pour s’en prendre aux enfants et imposer de nombreuses doses successives

Quant à la toxicité de la protéine Spike, elle a été révélée par l’inventeur de la technologie de l’ARN : Robert Malone et confirmée par la Dr. Sherri Tenpenny. Certains médecins intègres et courageux comme le Dr Louis Fouché, l’un des porte-paroles du collectif « reinfo.covid » a clairement expliqué, lors d’un entretien à distance avec François Asselineau, les risques d’infertilité inhérents à ces vaccins ARN

Louis Fouché explique qu’au sein de la protéine Spike, il existe des séquences homologues à la syncytine qui permet la placentation (le processus de fécondation). Or, le corps humain par réaction, produira des anticorps qui auront comme résultat la stérilité (timeline de la vidéo : 27’’/28’’). Indépendamment que ces vaccins ARN expérimentaux tuent certains individus (comme un jeune interne du CHU de Nantes avec AstraZeneca ; parmi le personnel soignant, ils seraient au moins 25 décédés selon cette source), ont des effets secondaires comme la cécité ou la paralysie sur d’autres (ce ne sont que quelques exemples des réactions possibles), l’infertilité fait sens quand on se rappelle ce que l’on nous disait des plans du Nouvel Ordre Mondial pour réduire la population mondiale. Le Professeur Luc Montagnier a aussi déclaré que l’espérance de vie des vaccinés ARN serait amoindrie (ce que confirme aussi la Dr Sherri Tenpenny). Certains comme Éric Clapton regrettent de s’être fait vaccinés… D’autres découvrent la photoluminescence de la zone d’injection en rapport avec les nanomatériaux injectés. Ce qui explique pourquoi le Japon a suspendu 1,63 million de vaccins Moderna en raison d’une « anomalie » responsable de plusieurs morts : un homme âgé de 30 ans, un autre, de 38 ans…

Quand une théorie qui pouvait être jugée folle, délirante, paranoïaque, se voit malheureusement confirmée point par point dans les actes au fil du temps, cela devient très inquiétant… Encore un exemple (la vidéo ci-dessous), qui provient de maître Fabrice di Vizio lors d’un entretien avec Florian Philippot : le citoyen n’a plus le droit de se plaindre d’une antenne cinquième génération implantée proche de chez lui. Les lois en vigueur ne le permettent plus, sa plainte sera classée sans suite. Il n’y a plus de liberté (de faire entendre sa requête), plus d’égalité (entre le citoyen et les intérêts des multinationales). Les valeurs de la République disparaissent de jour en jour. En ce début du mois d’Août 2021, sans avertissement, du jour au lendemain, la chaîne YouTube de maître Di Vizio a d’ailleurs été supprimée (ainsi que celle de son épouse) alors qu’il est avocat et respectueux du droit… Quand la parole n’est plus libre, qu’elle est censurée, c’est que nous sommes entrés en dictature !

Il aura fallu un virus avec ses variants (de moins en moins dangereux selon les courbes de mortalité et des réanimations) pour légitimer la mise en place d’une dictature acceptée « rationnellement » par une partie de la population pour qui les loisirs et la culture prennent plus d’importance que les valeurs fondamentales civilisationnelles éthiques et morales. Mais il est connu qu’un régime dictatorial est plus facile en divisant le peuple. Car plus il est divisé, plus il y a de soulèvements populaires, de désordres, et plus est justifié le recours à la force et à la tyrannie, ce qui renforce la logique de ce cercle vicieux. On comprend mieux pourquoi notre président a missionné trois entreprises pour épier les réseaux sociaux français. Le contrôle de la population devient une priorité, pas une partie de la population : toute la population. Les vidéos ci-dessous sont indispensables à regarder pour comprendre les intentions cachées de notre Machiavel En Marche :

La Stasi comme modèle de société en France

Néanmoins, il ne faut pas désespérer même si ce qui se passe est très grave pour ce qui n’est déjà plus une démocratie. Cette dictature est une forme symptomatique d’agonie d’un système qui ne fonctionne plus. Le docteur Louis Fouché rappelle d’ailleurs qu’on ne peut comprendre cette folie covidiste sans l’analyser sous sa forme systémique puisqu’elle est indissociable d’une corruption d’ampleur mondiale et d’une grave crise multiforme qui touche plusieurs sphères. Pour rester dans le registre de la santé, l’interdiction des traitements au profit des seuls vaccins, était déjà la preuve patente d’une corruption mettant en œuvre les sphères médicales, politiques et médiatiques. Par ailleurs, aurait-on besoin d’utiliser la force (en licenciant le personnel soignant récalcitrant) si les vaccins étaient sains, sans danger ? Les scientifiques intègres rappelaient que le personnel hospitalier infecté avait produit des anticorps, il était donc immunisé naturellement. Pourquoi alors leur imposer les vaccins ARN ? Pourquoi aussi supprimer les lits dans les hôpitaux (1800 supprimés au premier trimestre 2021) si ce n’est qu’en fait une autre logique est à l’œuvre, une logique de destruction des services publics et de « déconstruction de notre nation » (selon le mot de notre Machiavel en marche), au profit d’une Europe tyrannique ?

Puisque cette dictature en marche signale la fin d’un monde qui ne fonctionne plus avec des mensonges télévisés qui sont assénés du matin au soir tel « 1984 » de George Orwell, nous devrons créer un monde inédit sur de nouvelles fondations avec de nouvelles solutions, produire de plus en plus une « société alternative » avec des médias alternatifs libres. Car nous avons aussi une grave crise écologique planétaire sur les bras qui celle-ci n’est pas chimérique, fabriquée de toute pièce. Et si rien de concret n’a été entrepris jusqu’ici, c’est parce que les puissants et les dirigeants sont plus occupés à s’enrichir et à assurer leur pouvoir, qu’à penser à l’avenir de la planète et aux générations futures. Nous sommes en train de perdre nos démocraties (là où il y en avait encore) et l’avenir de notre planète, pieds et poings liés par une Europe du pire gangrenée par une mafia à tous les postes clés. Le malaise civilisationnel dépeint par Freud est largement dépassé. Nous sommes aujourd’hui dans une ère dominée par le mensonge et la folie.

En 2022, la France va initialiser un grand changement radical (puisque nous ne sommes pas tous lobotomisés au point de préférer une bière gratuite offerte dans un bar contre notre espérance de vie réduite). En 2025, ce sera cette fois sur le plan mondial. Et ce sera positif. Mais des changements aussi bénéfiques et radicaux impliquent de grands bouleversements. Et de profondes prises de conscience.