The Reverse Relation between Effect and his Cause and Synchronicity

« There is no universal ‘now’. The distinctions between past present and future are illusions » (Rhawn Gabriel Joseph).

D. Chopra, M.C. Kafatos [dir.], The Time Machine of Consciousness, Cosmology.com, 2014.

« Syntropy is retrocausal : Future nodes of convergence and harmony, or ‘attractors’, exert a pull on the past, according to [Ulisse] Di Corpo and [Antonella] Vannini » (Eric Wargo).

Many publications about the reverse relation between cause and effect intrigued me. Indeed, the authors were very serious. For instance, from Ognyan Oreshkov, Fabio Costa and Časlav Brukner, all physicists, their publication « Quantum correlations with no causal order » that you can upload here. And an other one from philosophers Michael A. E. Dummett (1925-2011) and Antony Flew (1923-2010) for a symposium : « Can an effect precede its cause ? » (Proceedings of the Aristotelian Society, Supplementary Volumes, Vol. 28, Belief and Will (1954), Oxford University Press, pp. 27-62).

And I wonder if I could remind in my life this kind of reverse relation ? After all, if the phenomenon is real, it has to be noticed in our daily life. Few days ago, I wanted to post an article about this subject but I thought it was too complicated to speak on in french, as I needed to translate everything… So, I gave up. I should also add an other point : I wanted to write texts in english on Ulluriaq.com because I don’t think that french is an universal langage. But time passed and I still didn’t do it…

Suddenly, when I asked myself this question, it occured to me I received comments on Ulluriaq.com in english since 11 februar and the days after. It was unexpected as I’ve been writing in french until today, not in english (as I intended to do in the future). It is not common that people who read french comment on my texts in english, yet so it is. And I remember that I wanted to write in english in the near future. So what appear strange to me at the present time, couldn’t be as inappropriate later. It seems I had an exemple of the reverse relation between effect (receiving comments in english) and cause (write in english in the near future).

The funny thing is I didn’t realized at first. When I discovered english comments, I was encouraged to put english quotations, for instance, in my french texts. But more I received english comments, more I was surprised until I remembered my intention to write in english and to think about retrocausality.

Some weird events could be very logical if we do not adopt the temporal linearity.

In my personal case, I had no doubt about my future intention. In fact, it was as if I did it « in time » (because it was just a question of time). It was a not a « perhaps » and that’s why, I think, there was a relation of this kind.

I could say, this is pure synchronicity, too, because effects « showed me the way » and gave me purpose to go on. Jung wrote about synchronicity, that it was « an acausal connecting principle » – acausal in present time which means we can’t see it, momentarily.

His brief essay “On Synchronicity” printed in the Vol. 8. of the Collected Works of C. G. Jung (Translated from “Synchronizität als ein Prinzip akausaler Zusammenhänge”).

It could be useful to give definition in several occurences of what was his neologism :

« In my essay “On the Nature of the Psyche,” I considered synchronicity as a psychically conditioned relativity of space and time [840] ».

« Here I would like to call attention to a possible misunderstanding which may be occasioned by the term “synchronicity.” I chose this term because the simultaneous occurrence of two meaningfully but not causally connected events seemed to me an essential criterion. I am therefore using the general concept of synchronicity in the special sense of a coincidence in time of two or more causally unrelated events which have the same or a similar meaning, in contrast to “synchronism,” which simply means the simultaneous occurrence of two events [849] ».

« Synchronicity therefore means the simultaneous occurrence of a certain psychic state with one or more external events which appear as meaningful parallels to the momentary subjective state—and, in certain cases, vice versa [850] »

Let’s leave aside the archetypes which have a major role to play in his statement and let’s focus on a new hypothesis : what we have in mind (« a certain psychic state ») seems to get an answer from the events themselves (in my case, it was two things : write in english and think about retrocausality). So, apparently, there is no connection between the events and our thoughts – which allows « an acausal connecting principle ». But if we take into account that a future action can have an effect just now, in present time, in fact, there would be a causal relation.

The Jung’s synchronicity should be re-examined with this new idea from quantum mechanics.

So, I am not agree with those who claim that this phenomenon is not observable in our life. The reason why we don’t notice something of that order could be our inattention and, above all, our loyalty to beliefs in a linear time. Maybe, we shall have to grow accustomed to this new way of thinking to notice it.

A Möbius Strip

In any event, I felt a kind of « loop », a « mise en abyme » with retrocausality that remains me to write about it in english. It was virtually a return to square one.

M.C. Escher, Relativity, July 1953. © The M.C. Escher Company – Baarn – The Netherlands. All rights reserved. www.mcescher.com Photography : MBAC.

Suggested Reading

Bouclier pour Voyage Astral

Dans les nombreuses techniques publiées dans les livres sur le Voyage Astral, l’impasse est souvent faite sur LA PROTECTION. Or, les peurs constituent des blocages au processus de sortie, ou alors peuvent entraîner l’individu dans de basses dimensions et de mauvaises rencontres, voire encore le mettre face à face avec ses propres créations mentales.

Quelle que soit votre technique de prédilection (puisqu’il faut bien choisir un protocole), vous pouvez inclure une phase simple à mettre en place : l’Amour bienveillant universel pour toute la création, depuis le brin d’herbe, la fleur, l’arbre, l’animal, l’être humain, l’ange, toutes les formes de vie. Pour cela, vous pouvez placer votre conscience dans le chakra du cœur au niveau de la poitrine, visualisez une intense lumière blanche circulaire et émettez des pensées d’amour, de bienveillance tout en visualisant la beauté de la création. Prenez du temps pour bien ressentir tout cela, soit visuellement, soit conceptuellement si vous ne parvenez pas à visualiser. Évidemment, cela ne doit pas être une intention artificielle allant à contre-courant de votre nature propre. Il faut donc travailler pour qu’au quotidien les pensées, les paroles et les actes soient conformes, cohérentes, unies. C’est un état d’esprit qui doit être fermement installé en soi-même.

Quel en est le bénéfice ? Ce n’est pas uniquement pour créer un bouclier de lumière de protection autour de soi telle une bulle, c’est surtout pour se connecter à des dimensions élevées d’existence. IL N’Y A PAS DE MAUVAISES RENCONTRES POSSIBLES DANS LES PLANS ÉLEVÉS. C’est ce qui explique, par exemple, que certains expérienceurs n’ont jamais vécu d’expériences négatives en décorporation. Cela tient à leur état mental, leur équilibre spirituel, le niveau d’harmonie préétabli. En effet, certains auteurs comme Graham Nicholls affirment qu’il n’y a aucun danger à faire des voyages dans l’Astral, tandis que d’autres affirment le contraire. En fait, ils sont tous dans le vrai ! Mais chacun parle avec sa propre expérience et chacun est différent ! Ceux qui sortent systématiquement dans des plans élevés ne feront jamais de mauvaises rencontres. En revanche, ceux qui sortent dans des plans assez proches de la vibration physique de la Terre peuvent avoir des rencontres très variées. N’oublions pas que LES PENSÉES SONT DES FORCES D’AIMANTATION.

Cette loi est vérifiée aussi sur le plan physique dans le corps de chair. Elle est vérifiée en parapsychologie, dans la psychanalyse ouverte à la spiritualité (comme celle de Djohar Si Ahmed, ou encore celle de Jung avec les synchronicités), le développement personnel, la spiritualité en général. Certes, le processus est plus lent sur Terre, quasi immédiat dans l’Astral. Donc, les peurs puisqu’elles vibrent sur une certaine fréquence, aiguillent le corps subtil dessus comme si un programme se mettait en place. Or, pour vaincre ses peurs, rien de meilleur que de se concentrer sur le sentiment d’Amour universel en le rendant « palpable », tangible, par des pensées précises. Bref, il faut prendre le temps de bien RESSENTIR les ondes de paix et de beauté que procure l’osmose avec l’Être présent en toute chose.

Il s’agit en fait d’une hygiène spirituelle, comme une douche pour le corps physique. Cette pratique va balayer toutes les inquiétudes de la vie quotidienne, les soucis, les émotions plus ou moins négatives. Elle devrait donc faire partie de votre protocole d’exercices.

Bien entendu, vous pouvez associer cet exercice avec des mantras, par exemple. Cela renforcera la VIBRATION de l’Amour désintéressé. Plus il est vivant, ressenti, vibrant, meilleur ce sera.

Attention cependant à une petite subtilité propre à l’inconscient : si vous vous focalisez sur un protocole de bouclier PARCE QUE VOUS AVEZ PEUR, vous créez en fait le contraire du but recherché. Il faut ABANDONNER SES PEURS. Ce n’est pas le mode « en même temps » : « J’ai peur et en même temps, je construis mon bouclier ». Le mode « en même temps », pour l’inconscient, revient à créer la correspondance énergétique des peurs. Pour bien comprendre cela, nous pouvons tester notre approche avec des animaux comme les chiens. Généralement, quand on en a peur, puisqu’ils ressentent cette énergie, cela les met en colère… Tous les animaux qui sont sauvages réagissent ainsi. Pour eux, cette énergie est menaçante. En revanche, si vous n’avez aucune peur, l’animal sauvage ne vous ressent pas comme une menace. Les animaux ont un flair très développé, mais ils captent aussi les ondes psychiques. Ceux qui ont des chats, notamment, ont pu constater la réalité de la télépathie à maintes reprises. Alors, vous devez être aussi « purs » que face à des animaux : bannir toute espèce de peur. Ainsi, le bouclier de protection énergétique ne doit pas se construire sur l’énergie de la peur… La subtilité est là ! Le bouclier se construit sur L’ENVIE D’ÊTRE EN OSMOSE AVEC TOUTE LA CRÉATION. C’est plutôt l’esprit de l’émerveillement face au lever du soleil par exemple : la beauté, l’émerveillement. C’EST CET ÉTAT D’ESPRIT QUI ASSURE LA MEILLEURE PROTECTION.

Cela demande un petit entraînement, mais soulignons que si vous vous exercez à la bonté dans les actions de la vie quotidienne : alors, cet exercice vous sera facile. Mais si vous avez « une langue de vipère », des pensées négatives, hostiles aux choses ou aux gens, eh bien, vous aurez du mal à réaliser cet exercice. Cela ne sera pas impossible, mais moins facile. Et par conséquent, si vous êtes en duplicité dans la vie quotidienne, sans éthique et sans morale, ce bouclier ne pourra pas fonctionner car le cœur/les pensées du fond de l’être dominent toujours. En conclusion : il faut être UN AVEC SOI-MÊME. Il faut rechercher l’unité entre nos actions, nos pensées, nos paroles, nos désirs. Il faut tendre à ce but. Dans ce contexte, la bulle de protection est facile à mettre en place CAR ELLE DEVIENT COMME UN RAYONNEMENT NATUREL DE CE QUE VOUS ÊTES VRAIMENT. Rappelons-nous que nous avons une essence spirituelle et que celle-ci est pure, à la base. Donc si nous ne la salissons pas, si nous respectons une hygiène intérieure, nous aurons de nombreux bénéfices (la joie, l’harmonie, les synchronicités, les belles rencontres, etc.). De la même façon que nous respectons une hygiène pour le corps physique, qui nous aide à nous sentir propre et en harmonie, nous devons aussi avoir une hygiène spirituelle. Nos pensées, nos paroles, nos actions sont à la base de NOS CRÉATIONS QUOTIDIENNES. Le monde est le reflet de ce que nous en faisons.

En conclusion : notre bulle de protection sera authentique, non pas artificielle car en désaccord avec notre être profond. Une vraie bulle de protection est aurique : elle est le rayonnement naturel de notre aura (les enveloppes énergétiques de nos corps subtils). C’est d’ailleurs pourquoi l’hygiène de vie (alcool, drogues, tabac, poisons divers) est importante pour ne pas créer de brèches dans l’aura qui est UNE PROTECTION NATURELLE SUBTILE.

Une petite anecdote pour ceux qui ne sont pas convaincus de la nécessité de cette hygiène de la vie au quotidien : lors des Expériences de Mort Imminentes, certains ont relaté avoir vu des ivrognes qui se faisaient vampiriser par des entités en raison des brèches dans leur aura causée par l’alcool. Quand des ivrognes deviennent violents avec des propos orduriers, ils sont peut-être sous l’effet d’entités qui profitent de ces brèches pour entrer dans l’aura de ces alcooliques. Ils sont donc parasités… Tout ce qui est toxique pour le corps physique est également toxique sur le plan énergétique. L’hygiène est donc importante : un esprit sain dans un corps sain. Mais sans parler forcément de ces parasitages, il faut aussi savoir que toute drogue interfère dans les méridiens (les canaux énergétiques du corps) et que l’aura en est malmenée. Il est donc important de traiter son corps avec respect et conscience, tant le corps physique, que les enveloppes subtiles. Là encore, le mode « en même temps » pose des problèmes. Les jeûnes, les pratiques sportives, les méditations, les pratiques énergétiques peuvent aider à nettoyer les pollutions diverses. Ne vous affligez pas car tout est modifiable : il est toujours possible de progresser SI NOUS LE VOULONS VRAIMENT. La fatalité est aussi un poison mental et il faut combattre de telles pensées qui nous conditionnent dans nos prisons, nos carcans psychiques. Nous sommes un peu comme une montgolfière : si nous lâchons du lest, si nous nous épurons, nous pouvons progresser très rapidement. Défaire peut être aussi efficace que faire. Le travail sur soi-même est une école de vie, de vies en vies, et les sorties hors du corps sont un moyen d’en prendre conscience et de progresser.