Un nouvel Ordre Mondial ?

Face à cette pandémie catastrophique puisqu’elle touche le monde entier, mais aussi face au confinement autoritaire qui en résulte dans plusieurs pays, certains voient la confirmation que la phase 1 d’un projet totalitaire est en train de se mettre en place : un nouvel Ordre Mondial. Qu’en est-il réellement ? Le but de ce site étant d’apporter de la rationnalité pour surmonter nos peurs ou nos craintes, il est important de réfléchir à ce qu’elles signifient.

Si un Ordre Mondial, c’est-à-dire un gouvernement unique à l’échelle de la planète se mettait en place, aurait-il vraiment une chance lorsque nous savons de source sûre les tensions, les affrontements, qui existent entre des pays comme les USA, la Russie, l’Iran, la Chine, la Corée du nord ? Ceux qui défendent cette idée prétendent que ces tensions sont une mascarade, une façade, qui dissimulent des ententes… Mais cela est faux. Dans toute théorie, il faut considérer les faits et non pas les ignorer comme s’ils n’existaient pas afin de se donner raison. La planète n’est pas en paix, l’échiquier politique avec ses affrontements et ses divisions est une réalité. Notre planète est en souffrance non seulement à cause des plus riches qui dominent et exploitent les autres, mais aussi à cause des guerres et des conflits entre les divers pays et leurs allégeances aux puissances dominantes. L’armement nucléaire, par exemple, en est la preuve. Si un certain nombre de pays (comme récemment la Corée du nord et l’Iran) veulent la force de frappe nucléaire, c’est qu’ils souhaitent entrer dans un rapport de force avec les autres pays qui disposent de ces armes. On pourrait parler d’un équilibre stratégique par la peur que chacun exerce sur autrui. Cela n’est pas du tout le reflet d’une unité entre les nations pour la mise en place d’un gouvernement mondial. En réalité, nous sommes vraiment très loin d’établir une telle unité mondiale.

Ceux qui suivent l’actualité de près auront remarqué la « guerre des masques » quand les USA détournent sur le tarmac d’un aéroport chinois le vol d’un avion à destination de la France afin de bénéficier aux aussi, de masques pour sauver leur population. Et ce n’est pas un cas isolé : L’Allemagne a accusé les USA d’avoir volé 200.000 masques qui lui étaient destinés. Quant à l’Italie et l’Espagne, ils accusent la France d’avoir saisi un stock de 4 millions de masques qui leur étaient destinés, fabriqués par le producteur suédois Molnlycke. Et on pourrait continuer la liste de telles pratiques… Est-ce là le signe d’une entente cordiale entre chaque nation ? Le signe avant-coureur d’un Ordre Mondial ? Visiblement non. C’est plutôt le signe de la politique d’une lutte d’intérêts entre pays. C’est à juste titre que Jean-Sylvestre Montgrenier, chercheur pour l’Institut franco-belge Thomas More dénonce :

« Les États sont en situation de compétition les uns envers les autres, voire de rivalité. C’est ce que la philosophie politique nomme ‘l’état de nature’« .

Les mêmes qui défendent ces idées nous parlent aussi de l’omnipotence des sociétés secrètes. Mais c’est ignorer que chaque pays a ses sociétés secrètes et que les intérêts des uns ne sont pas forcément en accord avec les intérêts des autres. Il est donc excessif de croire qu’une société secrète aurait un pouvoir absolu sur le monde entier quand il existe d’innombrables divisions entre les uns et les autres, même au sein des sociétés secrètes. En fait, notre planète est caractérisée par le manque d’unité : le manque d’unité politique, économique, etc. à tous les niveaux. Le chaos caractérise l’histoire de l’humanité, tout autant que ses guerres. Comment sur un fond de divisions pourrait s’instaurer un Ordre Mondial ? Les pays antagonistes ne le supporteraient pas car leurs intérêts diffèrent profondément.

Ainsi, ces peurs sont en réalité des fantasmes et donnent l’illusion que tout est prévu. Cette pandémie serait également prévue… Mais est-ce que cette croyance s’accorde avec les faits ? Tous les pays sont touchés et, pour beaucoup d’entre eux, dissimulent leur vrai nombre de morts : on ne peut pas dire qu’un pays tire bien son épingle du jeu. De plus, ceux qui s’en sortent le moins mal sont ceux qui avaient déjà été frappés auparavant, comme la Corée du sud. Lorsque nous voyons les contradictions, le capharnaüm au sein de chaque gouvernement étatique, nous constatons que non, cette pandémie n’était pas prévue. Aucun pays ne tire avantage à voir son pays s’écrouler tant par des morts qui touchent aussi la sphère politique, que par une économie à l’arrêt. Bien entendu que certains pays veulent tirer avantage de la situation, mais c’est sur un fond de chaos, et non pas sur un fond d’unité d’un nouvel Ordre Mondial qui aurait tout planifié.

Peut-être que certains trouvent rassurant de croire que tout est toujours planifié dans la vie, quoi qu’il advienne… Mais notre monde est chaotique, tout comme le cosmos où des galaxies s’entre-dévorent et des étoiles qui meurent. Le caractère aléatoire des choses est consubstantiel à la vie elle-même : les prévisions boursières ne sont pas plus exactes que les prévisions par les sondages politiques. Ce sont des équations complexes avec des variables mathématiques qui tentent de dégager des tendances statistiques. Or, des tendances statistiques, ce n’est pas du même ordre qu’une certitude factuelle. S’il est rassurant de croire que tout est sous contrôle, que tout est voulu par une puissance X, c’est une illusion fantasmagorique car dans toute liberté règne une marge de manœuvre, de hasard, de non-déterminisme – ce petit grain de sable qui peut bloquer la machine comme ce Covid-19 est en le parfait exemple : il va nous permettre de redistribuer les cartes dans un nouvel échiquier politique mondial. Croire en un Ordre Mondial (à venir ou déjà présent), c’est ignorer la multiplicité des intérêts de chaques nations, ainsi que les guerres constantes qui s’exercent, plus ou moins ouvertement, entre elles.