Un monde 3D en transition 5D

Certains adhèrent à la croyance que nous vivons dans un monde en 3D et qu’une transition prochaine nous assurerait un passage vers une réalité en 5D. Ce serait une issue éthérée liée à la planète et à notre niveau de conscience pour échapper à la situation présente. Cette croyance, nous allons démontrer qu’elle est fausse.

  1. Vivons-nous dans un monde en 3D ?

La présupposition est-elle vraie, pour commencer ? Non. Elle est fausse. Notre monde n’est pas constitué uniquement d’une longueur, d’une largeur et d’une hauteur. Einstein, notamment, y a ajouté le temps (ou l’espace-temps), ce qui donne déjà 4 dimensions. Mais la physique de la relativité est incomplète pour expliquer toute la réalité notamment à l’échelle de l’infiniment petit, donc faussée en partie. La physique quantique ajoute de ce fait d’autres dimensions (certaines théories postulent 11 dimensions pour notre réalité physique et non pas uniquement 3). Sans entrer dans trop de complexités, disons que depuis le Big-Bang, le monde qui en a résulté comporte déjà de multiples dimensions et dont nous n’en voyons que 3 spatialement (pensez, par exemple, à la « matière noire » ou masse manquante invisible de l’univers)… Ainsi, croire que nous vivons présentement dans un monde en 3D est une pure illusion liée à la limite de nos sensIci et maintenant, nous sommes entourés de nombreuses autres dimensions. Il ne sert donc à rien d’attendre un transit, les autres dimensions sont là depuis toujours, mais nous ne les percevons pas.

2. Sur quoi se fonde cette hypothèse d’une entrée dans un monde en 5D ?

Après enquête sur cette croyance, nous découvrons d’où provient cette confusion. L’existence de portails spatio-temporels (relatés notamment par Jimmy Guieu lorsqu’il parle des vortex) induit en effet l’existence d’une autre réalité parallèle et imbriquée. Mais cette réalité est simultanée et se rapporte à un autre espace-temps car si nous lisons attentivement ces récits, ces expériences relatent aussi des anomalies temporelles. Jacques Vallée en avait fait état dans son livre Visa pour la Magonie, soulignant justement les dangers de ces importants décalages temporels.

Notre planète n’est donc pas en voie d' »éthérisation » car cela impliquerait qu’elle n’a que la dimension physique à son actif actuellement. Or la physique quantique postule le contraire depuis le Big Bang. Quant aux incursions dans les autres dimensions par décorporations, nous constatons que la Terre a déjà d’autres réalités parallèles. La Terre est éthérisée depuis longtemps, tout comme elle est astralisée, etc. Toutes les dimensions coexistent en même temps, c’est une propriété de la création universelle. Prendre conscience aujourd’hui que la Terre possède d’autres dimensions ne signifie pas qu’elles n’existaient pas avant notre prise de conscience. C’est un peu comme la découverte des ondes radios, elles existaient bien avant que nous les découvrions.

Une autre source importante de cette croyance provient de l’ufologie lorsqu’aux abords d’un ovni, parfois, une bulle silencieuse semble suspendre le temps autour de soi et modifie le paysage naturel ambiant. Là aussi, il s’agit d’une bulle spatio-temporelle sans doute produite technologiquement. Preuve en est, l’effet est temporaire : quand l’ovni repart, l’anomalie cesse aussitôt. Ce n’est pas un processus en devenir.

3. L’Astral et le corps subtil

Quant au domaine de l’Astral, il suppose de délaisser son corps physique pour utiliser un double subtil car à chaque corps subtil correspond une réalité associée. Vouloir entrer dans l’Astral avec son corps physique, croire qu’une telle « transition » serait possible ne peut pas fonctionner en vertu des lois qui gouvernent chacun des plans d’existence. Chaque plan d’existence nécessite un corps-véhicule adapté. La croyance que nous allons prochainement entrer dans un monde éthéré avec nos corps physiques, n’est tout simplement pas possible, de la même façon qu’un corps de poisson n’est pas adapté pour vivre longuement hors de son milieu aquatique. Un autre monde avec ses conditions physiques ou énergétiques spécifiques nécessite un autre corps adapté. Il s’agit donc, là encore, d’une mécompréhension du phénomène des multiples réalités d’existence.

4. Une vision manichéenne entre une 3D négative et une 5D positive

D’une façon encore plus simpliste, certains enseignent dans leurs stages de formation de soins énergétiques que le monde 3D est négatif, alors que la 5D est l’état d’une ascension spirituelle, une réalité énergétique. C’est une vision manichéenne des choses. Tout monde, toute réalité est le reflet de ce que nous en faisons. Il n’y a pas de monde mauvais en soi. Le fait de percevoir 3 dimensions spatiales ne peut pas rendre mauvais un tel monde puisque ce qualificatif de bien et de mal est un jugement moral. Or des dimensions spatiales n’ont rien à voir avec des qualifications morales. Si le monde est mauvais, cela est dû à la passivité des gens qui vivent comme des somnambules d’une part et à la cupidité illimitée des autres d’autre part. La faute est dans le cœur de l’homme et son manque de sagesse, non pas dans les trois dimensions visibles. Quant à une réalité purement énergétique en 5 Dimensions, c’est ignorer que de toute façon, tout est énergie ! La vie est énergie, quel que soit le monde et son plan d’existence. Ce sont donc des discours qui révèlent une grande confusion sur ce qu’est le fondement même de la vie et l’énergie qui en est l’essence véritable. Dans cet ésotérisme commercial où chacun se prétend spécialiste, très compétent et vend ses formations, il n’est proposé que poudre aux yeux : Comment une Ascension pourrait-elle se faire par la fuite dans un autre monde sans se soucier de défendre de quelconques valeurs morales ici et maintenant ? Le Nirvana sans le moindre effort ? Et sans aucune compassion pour ceux qui souffrent et qui méritent la mort dans un monde en 3D ? La Matrice n’est pas liée à une particularité de trois dimensions visibles, c’est une structure mentale, un formatage des esprits, une prison intérieure qui peut nous suivre de réalité en réalité, de dimensions en dimensions.

Enfin, certains disent que le monde 3D se caractériserait par sa dualité, tandis que le monde 5D en serait dépourvu. Mais qu’est-ce que la dualité ? Elle provient de notre intellect. C’est lui qui discrimine les choses en unités binaires : 1 et 0, bien et mal, beau et laid, grand et petit, masculin et féminin, etc. Cela signifie que la dualité n’est pas non plus une propriété des dimensions spatiales ou énergétiques, mais de notre intellect. Où que nous soyons, si notre intellect n’est pas transcendé, nous serons toujours dans la dualité, même dans un monde supposé avec 5 dimensions.

Conclusion

Croire que nous vivons dans un monde 3D est une illusion liée à nos sens physiques, y compris sur le plan de la physique quantique et sur le plan de la physique relativiste. Croire que nous allons transiter vers une réalité à plus de dimensions devient donc absurde car ces autres dimensions espérées existent déjà ici et maintenant, sans que nous les percevions, le plus souvent, sauf rares exceptions. Même s’il est possible de faire parfois des incursions dans d’autres réalités, celles-ci sont parallèles, imbriquées, elles ne sont pas en devenir. Quant à l’énergie, elle est consubstantielle à la vie elle-même dans tous les mondes, tous les plans d’existence. Et pour le problème de la dualité, c’est uniquement l’éveil spirituel au-delà de l’intellect qui permet de la transcender. Ce n’est pas un lieu qui permet cet éveil, mais un travail spirituel à opérer en soi-même.

Il faut se méfier des vendeurs de rêves et de telles croyances qui sont enseignées dans des buts mercantiles car elles sont potentiellement dangereuses si on suit aveuglément de faux enseignements spirituels, sans parler des déceptions quand le Nirvana promis n’arrive pas… On peut très bien comprendre qu’avec cette pandémie généralisée et le monde insécurisant qu’elle révèle à plusieurs niveaux, nous ayons envie de fuir dans une autre réalité plus belle et rassurante, mais la fuite n’a jamais permis de résoudre un quelconque problème dans sa propre vie et dans le monde en général. L’incarnation nous pousse au contraire à assumer cette vie présente et non à la fuir, encore moins à valoriser cette fuite comme si elle représentait une Ascension spirituelle. Transformer notre réalité est un défi plus passionnant à relever que céder à de telles croyances qui ne peuvent que conduire à la déception, même si elles sont plus conformes à nos désirs. Comment pourrions-nous nous réaliser spirituellement dans la fuite ? Une réalisation spirituelle signifie que nous avons des vertus dont le courage fait partie. Prenez donc garde aux faux channelings, aux faux enseignements, à ces spiritualités trompeuses qui vous présentent l’attente passive et la fuite comme une réalisation spirituelle. Le grand nettoyage voulu par beaucoup devrait commencer par une honnêteté intellectuelle, de l’empathie envers ceux qui souffrent et décèdent et une remise en cause de soi-même lorsque nous échouons à défendre des valeurs morales précieuses pour l’humanité.